Pour un mariage fétiche

        Association des Fétichistes Anonymes

 

« Un signifiant, c'est ce qui représente le sujet pour un autre signifiant. »
 
Jacques Lacan, in Subversion du sujet et dialectique du désir (Écrits).

    Injustement exclue du débat relatif au projet de loi sur le mariage pour tous, l’AFA (Association des Fétichistes Anonymes) milite pour la reconnaissance d’un nouveau droit : celui de pouvoir se marier avec une ou des partie(s) du corps d’autrui : pied, genoux, cou, oreille, boucle de cheveux, sein, nuque, yeux, paupière, épaule, lèvres, main…
Les ornements et habits du corps entrent également dans cette revendication. Qu’est-ce qu’un pied sans le soulier qui l’emporte ? Qu’est-ce qu’une oreille sans la boucle qui l’ouvre aux murmures de l’infini ? Qu’est-ce qu’une peau sans le tissu de réalité qui la déréalise ?

   Revendiquant le droit de nouer une relation partielle avec un alter-ego lui-même adepte de relations partielles objectivées, l’AFA milite pour la reconnaissance du Sujet comme conglomérat d’objets partiels, agrégat dynamique, Objet fractal libidinal…
Plus que jamais pour le fétichiste, ce poète en acte, la partie est métaphore vivante du Tout.
Si la philosophie holistique affirme que le Tout est supérieur à la somme de ses parties, l’AFA quant à elle soutient que les Parties sont supérieures au sommeil du Tout.
A la morgue du Tout nous apposons une ligne de fuite partielle, un passage à la limite moléculaire, un glissement dans le sujet transfini désirant.
Nous souhaitons sortir de la fascination panique pour le Su-jet, qui n’est jamais qu’un Jet assujetti au Su territorialisant de la foi perceptive.

Rejoignez-nous donc dans la défense
du MARIAGE FÉTICHE !
Ainsi chacun pourra prendre son pied avec le pied ou l’orteil de son choix.

                                    


Addendum
: Sollicitée par plusieurs de ses membres, l’AFA envisage d’élargir sa revendication pour le Mariage Fétiche aux objets inanimés. La perspective d’un contrat de mariage avec un smartphone, un kit main libre, une chaussure, un livre ou une pastèque¹ apaiserait à coup sûr la souffrance et le sentiment d’injustice de nombreux de nos membres.

Signataire :
Association des Fétichistes Anonymes


¹ Nous songeons en particulier à nos confrères du champ de la Pastécothérapie zen sculpture mammaire,
fondée en 2008 par Alios Midochi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *