LA DELEUZITE AIGUË

  
Ø

Une maladie hante l’art contemporain (arts plastiques, théâtre, danse…) : « la deleuzite aiguë ». Toutes les puissances institutionnelles du monde de l’art et de la culture se sont unies en une Sainte-Alliance pour disséminer cette maladie : le président et le tsar, Wall Street et Bar Press, Frac et les publicistes de France.
Aussi, à ceux qui, las d’ « agencer » à tour de bras et de « déterritorialiser » à tours de jambes, souhaitent rendre à César ce qui appartient à César et à Deleuze ce qui appartient à Deleuze, le Cercle Rationné des Artistes Cleptomanes prescrit le traitement homéopathique suivant :

– Conjuguer deux fois par jours, avant chaque repas, les verbes « agencer » et « dé-territorialiser » à tous les temps de l’indicatif.
– peterium sloterdjikum 7ch, 4 granules 3 x par jour.
– kenum wilberum 5 ch, 4 granules 3 x par jour.
– gillum deleuzum 7 ch, 4 granules 3 x par jour.
– chogyamum trungpalis 10 ch, 4 granules 3 x par jour.

Ali Lham

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *