La complainte des Sans-Dents


Hommage à François Hollande

Les Sans-Dents sont le Corps
Le Corps de la Soupe populaire
La sous-peau que l’on nomme Chair
Tétine du Normal Président

Malgré le peu de devanture
Les Sans-Dents sont la Langue
La Langue pendue de l’arrière-boutique
La Langue du Pré dans laquelle sans dents ils gambadent
La Langue de l’esprit du temps
La Langue qu’ils sont
Et qui fourche pour dire :

« Président ! Ce n’est pas parce que nous n’avons pas les dents assez longues, que nous n’avons pas de dents. 
Dans la société des requins les sardines passent également pour de pathétiques édentées. »

°

Ô Normal Président
En mal de mordant !
Vous qui vous faites les dents
Sur les pauvres, les perdants

Attaquez-vous plutôt
Avant la pseudo-alternance
Aux péchés Capitaux
Aux sorciers de la finance

Attaquez-vous plutôt
Avant l’alternance unique
Aux parasites d’en haut
Aux rentiers de la République

Attaquez-vous comme promis
En re-bombant le torse
À la Banque, vos amis,
À ceux qui ne parlent qu’en morse

Ô Normal Président
En mal de mordant !
Votre humour pas dégueu
Va nous manquer à nous gueux

°

 


Illustrations : 
"L’homme qui rit" de Paul Léni (1928). 
"Les temps modernes" de Charlie Chaplin (1936).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *